ActualitésDUERP (Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels)

Edité le : 13/01/2022

Rappel / info : le document unique est obligatoire pour toute entreprise comptant au moins 1 salarié !

Le DUERP est obligatoire pour la sécurité des personnes et des biens en entreprise et doit être mis à jour :

  • Au moins une fois par an
  • Lors de toute décision d’aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail
  • Lorsqu’une information supplémentaire intéressant l’évaluation d’un risque dans une unité de travail est recueillie

 

Le DUERP doit y intégrer la prise en compte du risque COVID et les changements induits dans son organisation pendant cette période de crise sanitaire.

De plus, la Loi Santé entrant en vigueur au 31 mars 2022 prévoit des contenus renforcés au niveau : 

Entreprises d’au moins 50 salariés : élaboration d’un programme annuel de prévention des risques professionnels et d’amélioration des conditions de travail. Ce programme devra être présenté́ au CSE dans le cadre de sa consultation sur la politique sociale.

Entreprises de moins de 50 salariés : définition des actions de prévention des risques et de protection des salariés et les présenter au CSE.

ASFO Grand Sud vous accompagne sur ce sujet et vous propose une formation sur l’élaboration, la mise à jour et le suivi du document unique !

A travers une méthodologie simple :

  • ETAPE 1 : Présentation de la démarche 0,5 jour
  • ETAPE 2 :  Définition des unités de travail, identification des risques pour chaque unités 0,5 à 1 jour
  • ETAPE 3 : Évaluation, durée à définir en fonction de la typologie de l’entreprise
  • ETAPE 4 : Établir le plan d’actions 0,5 à 1 jour
  • ETAPE 5 : Point à 6 mois sur l’avancée du plan d’actions et les mises à jour éventuelles à effectuer 0,5 jour

 

En abordant les différents enjeux du DUERP :

 

Enjeu humain : La santé des salariés est préservée et la démarche de prévention permet d’anticiper l’usure professionnelle, de maintenir en poste les salariés et de favoriser le bien-être au travail.

Enjeu juridique : Le contexte réglementaire impose depuis 1991 à l’employeur de mettre en œuvre des principes généraux de prévention des risques professionnels en procédant à l’évaluation de ceux-ci.

Enjeu social : La mise en œuvre d’une politique santé et sécurité est l’occasion de renforcer et de renouveler le dialogue avec les salariés et l’image de l’entreprise, son climat social et sa performance s’en trouvent améliorés.

Enjeu économique : Moins d’incidents peut signifier un gain de productivité et une diminution du turnover, donc la réduction des charges de personnel liées au recrutement et à la formation et la diminution du coût direct des accidents.

 

CONSULTER LA PLAQUETTE

 

PLUS D’INFORMATIONS SUR LA FORMATION

Autres articles